Nouveautés

Témoignage : De l'islam à l'athéisme

Je m'appelle Lisa , je vis aujourd'hui en France, sous des cieux plus cléments qui me permettent d'exercer pleinement ma liberté de non - culte , celle de ne pas croire en ces mensonges que nous servent ces sectes qui ont réussi .




Je suis née donc il y'a 20 ans , en Algérie , dans une région de Kabylie . J'ai grandi dans une famille musulmane , pas spécialement conservatrice , mais où la religion était très présente . Mes parents avaient néanmoins une ouverture d'esprit et nous autorisaient une liberté de dialogue et de ton qui facilitera mon "coming out " plus tard .

Mais revenons-en d'abord au commencement : J'ai reçu très tôt une éducation religieuse . On m'a appris , comme dans beaucoup de famille les premières sourates du coran , que je connaissais et récitais par coeur .

Mais au delà de l'apprentissage du texte religieux , il y avait aussi l'apprentissage des règles qu'en tant que bonne " fille musulmane " je devais appliquer et enmagasiner , la plus emblématique étant l'importance de la virginité . Comme le dialogue était possible avec mes parents , notamment ma mère , je me disputais très souvent avec elle , protestant contre l'absurdité de certaines règles , ne comprenant pas que le voile soit imposé uniquement aux femmes par exemple . Je me disais que si c'était ça la parole de ce Dieu si omni-tout, il devait être sacrément injuste . Je ne formulais pas encore mes doutes sur la religion ou Dieu mais ce féminisme précoce me poussait à remettre en question ce qu'on m'avait demandé d'admettre jusqu'alors comme étant la vérité absolue .
 

Entre temps bien sûr , j'étais entrée a l'école publique algérienne , où j'ai eu droit à mes premiers cours d'éducation religieuse . J'ai traversé une phase ou j'étais donc très religieuse , parlant de Dieu tout le temps , faisant les prières etc ...

Ce qui m'a sauvé , c'est l'école . L'école laïque . Puisqu'entre temps mes parents , voyant les ravages et l'absence d'avenir que m'offrait l'école publique , m'ont mise à l'école française . J'ai donc fait de la CM1 à la terminale ma scolarité dans ce système scolaire , où on m'a parlé de Révolution et de laïcité , de Montaigne et de Voltaire , où j'ai lu et appris les fables de Lafontaine , où j'ai découvert un autre mode de pensée , une autre vision du monde . J'ai lu , beaucoup , des classiques de la littérature , entre autres . J'ai découvert ensuite au lycée L'existentialisme de Sartre et le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir , livres qui ont changé ma vie. J'ai découvert la lutte des femmes en France puis à travers le monde . J'ai lu des auteurs arabes , d'homme et de femme , épris de liberté , de femme s'étant battu pour se libérer des carcans .

Toute cette remise en cause , est venue par l'éducation et l'école , mais elle ne se serait pas faite si je n'avais pas rencontré des profs , fervents laïques , qui m'ont aidé à mettre des mots sur mes interrogations, a me conseiller des lectures . Cette ouverture au monde , et cette prise de conscience de mes droits et libertés fondamentales en tant qu'être humain d'abord puis en tant que femme m'ont fait comprendre que la religion ne servait qu'à nous opprimer, qu'elle était un prétexte pour servir d'autres causes plus obscures .

Ma quête spirituelle a commencé très tôt , vers l'âge de 13 ans grâce à un prof de français , deiste mais laïque convaincu , qui a bousculé toutes les vérités qu'on m'avait assénés jusque là . Elle a duré 5 ans ,puisque ce n'est qu'à mes 18 ans que je me suis proclamée Athée .
Mon "coming out " n'a pas été si difficile à gérer . Mes parents , bien que musulmans pratiquants , ont vite , après quelques débats houleux et des lectures communes des livres " saints " , accepté mon athéisme . Je n'ai pas eu de grandes difficultés , mon entourage étant très ouvert et progressiste .

Je ne suis pas Waleed Al Husseini par exemple , je n'ai pas eu à vivre ce qu'il a vécu et je n'ai pas son courage .

Ceci est juste l'humble témoignage du parcours d'une ex musulmane , inquiète en ces temps sombres de l'humanité , où les extrémismes font rage sous toutes leurs formes , religieux énormément mais pas que , et qui pense sincèrement que notre seule arme est l'éducation . Que la laïcité est un combat non négociable , qu'il faut mener avec hargne car c'est de la que viendra le salut de l'humanité , qu'il ne faut pas transiger avec ce principe qui m'a permis à moi mais aussi a tant d'autre de s'émanciper .
Qu'il faut réaffirmer sans cesse l'universalité des droits humains , et ne laisser aucune place à l'intégrisme religieux , quelle que soit son expression .
J'essaye, pour ma part , de mener ce combat à ma petite échelle .
Atheistiquement vôtre,

Lisa SUR
Athées algériens

5 commentaires:

  1. Le témoignage de Waleed AL-husseini (Blasphémateur ! ) donne un éclairage incontournable aux prétentions de l'islam ! C'est du "vécu de l'intérieur" et c'est fort bien décrit et analysé ! Le "pas d'amalgame" prend, au travers de ce que nous livre Waleed, un sérieux camouflet...! Il est à souhaiter que d'autres ex-musulmans, affranchis et libres de leur parole, puissent témoigner de manière aussi ouverte de l'aliénation que ce système de pensée obscurantiste impose à des millions d'êtres humains

    RépondreSupprimer
  2. Bienvenue parmi les athées, Lisa. Ta réflexion sur l'absence du voile chez les hommes m'a fait bien sourire, imaginant des barbes voilées...

    RépondreSupprimer
  3. Celui qui a cessé d'être musulman , ne l'a jamais été

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les chats sont aveugles 3 semaines apres leurs naissance ......apres ils ouvrent les yeux ....

      Supprimer
  4. Bravo Lisa, tu es très courageuse et je t'admire...

    RépondreSupprimer

La voie de la raison Designed by La voie de la raison Copyright © waleed Al-Husseini

Fourni par Blogger.