Témoignage : L’islam est-il vraiment une religion de paix ?

L’islam est-il vraiment une religion de paix ?
Le fait de poser une telle question dans un pays musulman est déjà tabou !
Je m'appelle Wassila. Je suis tunisienne, j'ai 26 ans, étudiante en littérature et civilisation française en Tunisie.  Je suis née au sein d'une famille musulmane. 

J'ai pu lire le coran depuis mon très jeune âge, j'ai aussireçu une éducation religieuse. 
Depuis ma tendre enfance, je me posais énormément de questions au sujet de l'islam mais je n’avais jamais été satisfaite des réponses que l’on m'avait apportées.
De part mon éducation, j’avais développé une peur de Dieu et surtout de sa punition.  Dans une culture où l’on me menaçait incessamment du divin. Une société où si je ne faisais pas ce que Dieu disait, j'irais certainement en enfer. Comme tout enfant, j’en avais peur ! Cette peur a grandi en moi.

Cependant, durant mon adolescence, des sentiments de rebellions me vinrent à l’esprit, envers moi-même et envers mes propres convictions. Comme un rejet de ce qui serait l’antithèse de la Vie. Je me disais que " si Dieu était si bon comme tous le prétendent, comment peut-il être aussi cruel en tourmentant les âmes désobéissantes ?

Ainsi, il y eut en cette période deux alternatives dans mon esprit: soit l'enfer n'existe pas, soit Dieu n’est pas aussi bon qu’ils le disaient.

Aujourd’hui, nous voyons que le monde entier est menacé par le terrorisme et on entend souvent de la bouche des musulmans que “ Daesh ne représente pas l’islam “, que “ les musulmans sont innocent “, que “ Daeesh est une création Américaine “ etc etc .

Est-ce que Daesh ne représente vraiment pas l’islam ? est-ce que l’islam est une religion de paix ? si oui, alors je me disais d’où pouvaient venir ces versets:

« Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos [à Allah], saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur. » (Sourate 4, verset 89)

« Et ton Seigneur révéla aux Anges : « Je suis avec vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter l’effroi dans les cœurs des mécréants [les non-musulmans]. Donc frappez-les au-dessus des cous [décapitez-les] et frappez-les sur tous les bouts des doigts [amputations] ». » (Sourate 8, verset 12)

« Et combattez-les [les non-musulmans] jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association [religion autre que l’islam], et que la religion soit entièrement à Allah. » (Sourate 8, verset 39)

« Ô vous qui croyez [musulmans] ! Combattez ceux des mécréants [les non-musulmans] qui sont près de vous ; et qu’ils trouvent de la dureté en vous. » (Sourate 9, verset 123)  

Dans ce cas, en tant qu’être humain fait de cœur de chaire et d’esprit, je me devais de répondre de ma foi. Et j’ai été confronté à très peu d’alternatives:

1) considérer le Coran comme “ un vieux livre “ qui ne peut être pratiqué dans son ensemble, rendant les paroles de dieu obsoletes. Où alors,
2) ce livre raconte des histoires passées et n’ont rien à voir avec le présent.

Dans ce dernier cas, ils nous incomberaient tous naturellement de le mettre de coté en raison de son inapplicabilité.

En tant que porteur de cette foi, quel choix  devriez-vous faire aujourd’hui ? Est-ce que les musulmans d’aujourd’hui auraient le courage d’affirmer que le Coran ne puisse être considérer comme un livre valable en tout temps et en tout lieu ?

Auraient-ils le courage de mettre le coran de coté ? Auraient-ils le courage d’affirmer que le coran contienne à ce jour un volume de discours ineptes ?

Personnellement, j'ai toujours été sincère et perfectionniste. Je recherchais en ce livre, cette religion la perfection qu’ils prétendaient mais l'islam ne convenait plus à ma quête. Je ne prétends pas à ce jour que c'est une mauvaise religion, peut-être vous ... vous la trouvez parfaite mais plus moi.

Quitter l'Islam, ma religion d’enfance n'a jamais été chose facile. Mon cheminement ne s’est pas fait en un claquement de doigts. Il m’a fallu du temps, beaucoup de temps, et du courage envers moi-même pour remettre en cause et auto-critiquer certains versets, jusqu’à en perdre les gens que j'aimais profondément et qui n'ont jamais accepté mon choix: « l’apostasie », comme ils disaient.

Cela a révélé en moi une autre réalité. La majorité des musulmans sont souvent intolérants au regard de la difference et ont du mal à faire évoluer les consciences. Ces événements profonds de ma vie m'ont été constructif.

Aujourd'hui, cela fait plus de six ans que j'ai quitté l'islam. Je suis et serai toujours convaincue d'avoir fait le bon choix ! 

Non ! Je ne peux croire en une religion qui permet aux hommes de frapper leurs femmes en cas de désobéissance.

Non ! Je ne peux pas aimer un prophète qui aurait épousé une fillette de 8 ans. Qui d’ailleurs serait condamné aujourd’hui comme pédophile notoire dans n’importe quel pays, société et gouvernement de notre époque.

Non ! Je ne peux pas croire en une religion qui voit la femme comme un objet sexuel.

Je suis désolée mais je ne peux pas être comme vous, je ne le veux plus ... je suis différente, je suis aujourd’hui: « moi-même »

2 commentaires:

  1. A religion musulmane est la seule religion qui combat les cultures en son nom, la seule qui permet à un sadique d'épouser une mineure, la seule qui autorise une dépravé à violer au nom de la polygamie à couper des têtes au nom du djihad etc....

    RépondreSupprimer
  2. Réponse au patriarcat, suite :
    https://laicite-moderne.blogspot.com/2018/09/civilisations.html

    RépondreSupprimer