Nouveautés

Ma vie de mécréante




Je m'appelle Neïla, j'ai 29 ans. 
Ma famille paternelle est algérienne et musulmane. Ils vivent en région parisienne. Je vivais à Rennes il y a quelques mois mais j'ai décidé de m'éloigner et de partir au Sud pour m’éloigner encore plus loin. Ce texte est au passé car j’ai décidé de couper contact avec cette famille il y a quelques temps (sauf les 2,3 exceptions qui sont restées lucides, intelligent.e.s et pas enfermé.e.s dans cette terrible doctrine.)


Quand nous étions adolescentes, mes cousines essayaient déjà de nous convertir mes soeurs et moi à coups de vidéos et de sites islamistes du style "l'islam la seule voie de la raison" et j'en passe. Du bourrage de crâne qui ne marchait ni sur moi ni sur une autre de mes soeurs. Elles disaient à cette sœur qu'elle irait en enfer car elle étudie la science et la science a révélé  l'existence de l'homme préhistorique, or, il n'a jamais existé : c'est une invention humaine pour nous cacher la vérité. Elles disaient que des os d'humains mélangés à des os de singes avaient été dispersés pour nous faire croire à l'évolution.


Tout à commencé en 2008 le jour où j’ai posté un statut Facebook "j'emmerde les gens qui disent que les homos iront en enfer." 
Mes cousines avec leur mari ont tout de suite commenté en disant que c'est contre nature, que c'est un péché grave et qu'ils.elles, les homos, iraient en enfer. Le tout en répondant à mes ami.e.s homos qui ont essayaient de se défendre. J’avais honte. Tellement honte.


Depuis quelques années, avec l'affaire Charlie Hebdo, la montée de l'islamisme et le nouveau mot préféré « islamophobie » de tous.tes celleux qui préfèrent ne pas nommer le réel problème, tout a empiré ; leur radicalisation était en marche.


C’est ce jour du 7 janvier 2015 ou c’est devenu violent avec menaces. 
J'ai entendu une de mes cousines dire que Charlie Hebdo l'avait bien cherché, qu'ils avaient eu des avertissements auparavant et qu'ils avaient quand même attaqué le prophète malgré les menaces (prophète PEDOCRIMINEL SOIT DIT EN PASSANT). 
Mes cousines ont dit "je ne suis pas Charlie". Et évidemment j’ai eu droit aux phrases classiques "ça n'a rien à voir avec l'islam", "ce sont des déséquilibrés", "c'est un complot", et j'en passe et des meilleures. C’est bien connu on leur cherche des causes - aux malfaiteurs - pour éloigner le vrai problème : l’islamisme. Mes cousines sont devenues violentes. L’une d’entre elles a écrit «  il me faut une batte » « je vais la buter » parce que « j’étais Charlie ».


Mon cousin, avec qui je passais mes vacances d'été à gambader dans le jardin de ma grand mère en couche culotte, ne me faisait plus la bise mais me serrait la main, depuis sa révélation au pèlerinage à la Mecque. Puis après son deuxième pèlerinage, il ne me serrait même plus la main... pour la raison que je suis une femme, plus de contact avec une femme, même ma petite sœur mineure n'avait plus le droit à un simple serrage de main.


Les femmes se voilaient de plus en plus. Avant ce n'était pas comme ça. Avant, mes cousines et tantes avaient les cheveux libres, de belles tenues, robes colorées et à la mode... elles étaient LIBRES avant.
Évidemment, quand j'allais voir ma famille je devais être en robe ou jupe longue. Qu'on voie le moins possible ma peau... parfois une cousine cachait des tenues plus courtes sous sa jupe longue histoire que, une fois sortie de la maison, elle puisse enlever la jupe longue. Je faisais au final pareil... donc quand j'entends que tenues vestimentaires sont un choix je n'y crois pas un mot. C'est de la lobotomie.


Une de mes cousines qui vivait en Algérie était vêtue de jupes, shorts, t-shirt etc quand elle vivait là bas. 
Maintenant qu'elle est arrivée en France, ca a tout d'abord été le voile puis le djilbeb... et peut-être qu'aujourd'hui c'est la burka je ne sais pas... mais elle se couvrait de plus en plus.


Un jour, elle m'a envoyé un Hadith dans une conversation groupée entre membres de la famille et cette phrase "les musulmans ne doivent pas affectionner les non-musulmans" je l'ai prise évidemment pour moi, n'étant pas musulmane, en demandant "et moi ?" La réponse a été froide de la part de la nouvelle femme de mon cousin (celui qui ne fait plus la bise ni ne serre la main aux femmes soit disant par respect pour elles). Elle m'a répondu qu'elle me dirait bonjour et au revoir mais que ça s'arrêtait là, qu'elle n'allait pas non plus me renier". 
Puis une autre phrase "ceux qui fêtent le nouvel an iront en enfer". J'étais à ce moment là en train de fêter le nouvel an avec mes parents...


C'est cet acharnement à vouloir imposer sa croyance qui était très pesant. Je me sentais très mal : inférieure et rejetée.

L'islam, une religion de paix et d'amour.


Une membre de ma famille m'a dit un jour (en sachant que je sortais avec un noir car la famille aimait (aime?) scruter mon Facebook en me jugeant) "ma fille, si un jour tu me ramènes un noir à la maison, saches que tu seras bannie de la maison". 
Les juifs en prenaient aussi pour leur grade, un jour une de mes cousine m'a dit : "regarde le lui là, c'est un juif, regarde son oreille c'est une oreille de juif sioniste". 
La haine des noirs de familles musulmanes je l'ai aussi vécue à travers le récit d'une ancienne amie à moi : "je n'ai pas le droit de me marier avec un noir c'est pas dans nos traditions et coutumes".

Les cousins et cousines se radicalisent et arrivent même à radicaliser leurs mères. Des tantes qui n'étaient pas voilées à l'époque le sont aujourd'hui. Les jeunes convertissent les plus âgés à la radicalisation.


Encore pire pour les enfants, les enfants ne peuvent plus faire leurs activités d'autrefois ; piano, théâtre, danse, chant... c'est fini : il n'y a plus que la religion car la musique est un péché donc la seule "distraction" est à présent les cours islamiques et l'étude du coran.


Aujourd'hui je suis féministe et je combats l'islamisme qui n’est rien d’autre qu’un fascisme, de la domination sur les femmes et les animaux et d’une violence inouïe.



20 commentaires:

  1. J'ai arrêté de lire quand j'ai vu se multiplier l'écriture inclusive (c'est nouveau, ça vient de sortir) qui rend la lecture impossible. C'est bien beau de renier une idéologie, s'il faut aussitôt tomber dans une autre. Les insurgé-e-s-es, non merci, pas pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahh, le temps changent, le temps où le masculin l'emportait car plus "noble" c'est fini, faut s'y faire. C'est au contraire une autre lutte, contre le patriarcat et de fait contre le sexisme. Ce sont 2 idéologies, l'Islam et le sexisme qui sont justement critiquées dans le texte. Que vous n'avez pas lu. Classe.

      Supprimer
    2. Bon, j'ai tout lu. On est mal partis, en France...
      Pour l'écriture, pas d'accord non plus. Et je suis féministe.
      Si le masculin l'emportant... etc... m'a très fortement déplu un temps, je me rends compte que cette lutte contre le "patriarcat blanc" est le fait, le plus souvent, de personnes d'origine étrangère souvent islamistes...
      Cette origine (étrangère) ne me dérange pas mais de là à ce que ces personnes critiquent ce patriarcat là, je pense que c’est pousser le bouchon un peu loin...
      Cela dit bonne chance dans votre nouvelle vie... pas facile.

      Supprimer
    3. L'écriture inclusive ne date pas d'hier, ce n'est pas un effet de mode. Si lire du réel te demande trop d'effort, écrire de la merde ne semble pas te gêner. C'est ton étroitesse d'esprit l'idéologie malsaine. Bon vent!

      Supprimer
    4. Sympa de venir ici et de se faire insulter... Aurais-je touché un point sensible ?
      Pas d'idéologie de ma part. Par contre, chez toi...
      Ce n'est pas l'islamisme que tu combats !

      Supprimer
    5. Vous n'avez pas lu mais vous laissez quand même un commentaire...
      Le texte n'est pas bourré d'écriture inclusive et je pense que la domination du masculin sur le feminin est en rapport avec le sujet.

      Supprimer
  2. Jeannette Bougrab et la banlieue
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/10/jeannette-bougrab-et-la-banlieue.html

    RépondreSupprimer
  3. Un grand bravo Neïla d'avoir ouvert les yeux.

    RépondreSupprimer
  4. On s'en fout de l'écriture inclusive, bravo pour ce témoignage et j'espère que vous avez signalé votre famille pour qu'ils soient fichés S

    RépondreSupprimer
  5. La haine des femmes insoumises par l’islamosphère
    « Ils haïssent la France, non parce qu'elle opprime les musulmans, mais parce qu'elle les libère » - Bruckner
    Suites :
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/10/lislamosphere.html

    RépondreSupprimer
  6. Témoignage émouvant d'une personne libre qui a pris conscience de la prise de pouvoir inacceptable visant à la soumission de certains groupes d'êtres humains sur d'autres....
    Et le cumul des types d'oppression demande une belle force de résistance ! Courage Neïla, reste libre !

    RépondreSupprimer
  7. …. quand une femme poignarde les autres femmes dans le dos en portant volontairement un des voiles islamique ou la burqa, fait-elle partie victimes … ?
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/10/feminisme-universel-en-octobre-2017.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu en pensez vous?
      Une victime ou une lâche collabo?endoctrinée si jeune. Battues, abusées..tenues par la peur, n osent pas aller contre.Je dirais victimes pour la plupart..jusqu'au déclic, la rébellion? Au mieux.Les restantes, des bourreaux pour leur petite soeur. Ttes les femmes ne sont pas des anges.

      Supprimer
    2. Ttes les femmes ne sont pas des anges.Certes [ les hommes non plus ], c'est ce qui justifie,sans nier les différences entre femmes et hommes,au nom de la ressemblance de genre, d'exiger l'égalité femmes-hommes

      Supprimer
  8. Bravo Neïla de prendre la parole avec ce témoignage . j espère que tu feras beaucoup d émules!

    RépondreSupprimer
  9. Bravo, merci pour ce temoignage :)

    RépondreSupprimer
  10. Selon le discours irresponsable ou le manque de discernement de certains « grands savants sociologues », spécialistes de la désinformation ou encore de la désincarnation, proches des idées d’un Edwy Plenel, autant de « spécialistes » qui ne manque pas une occasion d’insinuer, sinon de marteler que le djihadisme se résume à une affaire franco-française, car selon eux, c’est le passé colonial de la France qui fabriquerait les djihadistes
    Suites :
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/10/eloge-de-lirresponsabilite_16.html

    RépondreSupprimer
  11. Neila, grande dame, BRAVO!
    Tu réussis à faire ce que ces gens là ne peuvent, te forger une opinion et l'éprouver en la mettant à l'essaie. Observer aveuglément un code de conduite fermé et stricte qui est malicieusement calculé à certaines fins,a long termes tue l’activité cérébrale et donc l'ouverture. TOI TU es intelligente, je te félicite et t'admire; wow tu es vraiment un modèle. Salut de Montréal Qc.

    RépondreSupprimer

La voie de la raison Designed by La voie de la raison Copyright © waleed Al-Husseini

Fourni par Blogger.