Nouveautés

Blasphémateur ! Les prisons d’Allah, Waleed Al-Husseini



Le titre agressif, le trop beau gosse en couverture, risquent d’effrayer plus d’un lecteur potentiel et, pourtant, je le dis d’emblée, ce livre est à lire par tous ceux qui voudraient comprendre de l’intérieur la vie, la foi, la politique en Palestine. Intelligent, curieux, critique, l’auteur cherche la vérité et la cherche entre autres via ses nombreux contacts sur internet.
Waleed Al-Husseini s’est acharné à étudier le Coran et vous pourrez lire ses constatations avec intérêt. Il connaît les lois de son pays, remarque qu’elles servent de paravent à la réalité…. réalité qu’il vivra un an durant dans les geôles palestiniennes. Il est enfermé et torturé – tortures « géniales » qui ne laissent pas de traces ! – pour avoir osé créer un blog rapidement visité par les internautes un peu partout sur la planète. Il est ainsi connu en Occident et compte sur les ONG qui défendent les Droits de l’Homme et constate… « un silence de mort ». Ceci est une gifle à certaines bonnes œuvres occidentales que je vous laisse découvrir.
Grâce à l’aide de quelques Français, Waleed Al-Husseini finit par arriver en France. Il est ébloui par la beauté, la propreté, la liberté qu’il découvre à Paris… est effrayé par le fait que, sous prétexte de tolérance, la France se laisse envahir par la pire des intolérances.
Et voici quelques extraits. Ils vous montrent aussi que le livre est facile, agréable à lire.
Cette pratique est autorisée par le Coran ; rappelons-nous l’union du Prophète et de la jeune Aïcha, âgée de neuf ans. Dans mon pays et à notre époque, certaines fillettes sont retrouvées mortes le lendemain de leur mariage, littéralement déchirées par des maris transformés en bêtes sexuelles. Outre l’incompatibilité physique – le sexe d’un homme adulte pénétrant un corps d’enfant -, les religieux ne tiennent aucun compte du traumatisme psychologique subi par ces fillettes mariées à leur insu. Privées de leur adolescence et de la tendresse familiale, elles sont ensuite généralement atteintes de graves troubles psychiatriques. (pp.181-182)
En surfant sur internet, je me suis arrêté un moment sur la page Facebook officielle du président de l’Autorité palestinienne. Elle était gérée par le cabinet de Mahmoud Abbas. On y lisait que le président s’était entretenu avec le Premier ministre belge au sujet d’engagements pris par l’Autorité pour promouvoir et protéger les libertés individuelles en Palestine. J’ai publié un commentaire sur la page, affirmant qu’en Palestine il n’y avait aucune liberté individuelle, aucun respect de la liberté religieuse ou de la liberté d’expression, et j’ai raconté mon histoire. Un nombre impressionnant d’internautes ont réagi à mon témoignage. La page a été supprimée et je n’ai plus eu accès au site avec mon adresse IP.( (p.211)
-Mais une association qui travaille avec vous ne m’a trouvé un hébergement qu’à Saint-Denis et je ne peux pas accepter car je suis menacé et très exposé là-bas. On s’y croirait dans un pays islamique. La loi y est bafouée, les mouvements radicaux imposent la leur et les forces de l’ordre n’ont pas droit de cité. (pp.215-216)
En conclusion, je ne puis que vous communiquer mon enthousiasme pour ce livre ainsi que pour trois autres livres qui m’ont fait comprendre beaucoup de problèmes humains et ceci sans haine, sans agressivité, sans style chic et difficile mais avec compréhension et connaissance des hommes. Ces livres ont été présentés par « Enquête et Débat » 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La voie de la raison Designed by La voie de la raison Copyright © waleed Al-Husseini

Fourni par Blogger.