Nouveautés

un athée palestinien battu et emprisonné pour avoir critiqué l'Islam



« Mes opinions ne changeront de toute manière pas à cause d’une peine de prison ou de la répression de mon pays. Je penserai toujours que l’Islam est le plus souvent en opposition aux droits de l’Homme, et notamment ceux des femmes. Je crois également que le Coran relaie la demande de Mahomet de tuer les infidèles… » Waleed Al-Husseini brave les interdits avec ces propos. Il est dans le Daily Beast aujourd’hui un prisonnier de conscience, mais s’il maintient ces propos, il sera bientôt accusé d’être raciste, extrémiste, d’extrême-droite, un islamophobe… par ceux qui prétendent être les détenteurs de la liberté de pensée

« Ce qu’est être un athée en Palestine », par Waleed AL-Husseini, Daily Beast, 8 décembre 2014.

Comme beaucoup d’athées de tous les pays, j’utilisais Internet pour m’exprimer. Cela m’apportait une relative sécurité pour parler librement, surtout dans un pays où la presque totalité de la  population croit en une seule religion et n’accepte pas la critique. Cette sécurité était illusoire. 

Je tenais un blog appelé « Nour Alakl » ainsi qu’une page facebook satirique au pseudonyme d’Allah. Mais en octobre 2010, la police palestinienne a pris d’assaut le cybercafé où j’écrivais et m’a arrêté. Jusque là, j’avais l’impression que je pouvais bénéficier du droit à la liberté de parole et de pensée. Mais en prison, on m’a assuré que mes opinions en ligne à propos de la religion et de l’Islam étaient illégales. Que la société n’accepte pas ce genre de critique.
J’ai été battu par les gardiens de prison qui voulaient savoir qui m’avait manipulé pour écrire contre l’Islam. Pour eux, je ne pouvais m’exprimer que dans le cas d’un complot contre l’Islam. L’idée que je ne voulais simplement exprimer mes propres ressentis et réflexions leur était inimaginable.

Les 10 mois que j’ai passé en en prison palestinienne ont été les pires de ma vie. J’ai reçu des pressions constantes pour retirer mes propos. On m’a dit que la police avait supprimé mon blog et que je devais maintenant m’excuser pour l’avoir créé. Même une fois sorti de prison, on m’a dit de ne plus jamais utiliser Internet, ni rencontrer quelconque média.

4 mois après ma libération, j’étais toujours harcelé par les services de sécurité, qui ont été jusqu’à m’interroger et m’emprisonner sans raison. Je recevais de nombreuses lettres de menaces de mort.
Mes opinions ne peuvent pas changer avec ces persécutions ni la prison. Je crois toujours que l’Islam s’oppose dans la majorité des cas aux droits de l’Homme et des femmes. Je sais toujours que le Coran relaie la demande de Mahomet de tuer les infidèles. Beaucoup de musulmans ne seront certainement pas d’accord avec moi, ou plutôt interpréteront l’Islam de façon « modérée », mais je ne peux accepter cette religion. C’est en tous cas ce que ma conscience me dit.

« Blasphémateur », le livre témoignage de Waleed Al-Husseini, est sorti chez Grasset le 14 janvier 2015.


Blasphémateur!  Un blogueur palestinien condamné pour blasphèmeIl est l'un des blogueurs les plus détesté du monde arabe. Waleed Al-Husseini a osé critiqué l'islam. Réfugié en France, il a été emprisonné en Cisjordanie à cause de son blog jugé blasphématoire.

"Je sais bien qu'on peut me reconnaître dans la rue. Les extrémistes ne reculent devant rien et ils peuvent me tuer. Mais le combat continue. Moi je ne cèderai pas. Je n'arrêterai pas de combattre l'obscurantisme", explique le blogueur devant la caméra de France 3.

Athée en terre d'islam

Ce fils d'un coiffeur d'une petite ville de Cisjordanie, diplômé en informatique, écrivait son blog dans les cybercafés. Dans un article, Waleed raconte qu'il s'est découvert athée en terre d'islam. Lui aussi brandit l'arme de la caricature.

Plus de 150 000 personnes le lisent, une libre pensée sur internet qui dérange. Les services secrets de l'autorité palestinienne décident de le faire taire

http://www.amazon.fr/Blasphémateur-Traduit-larabe-Chawki-Freiha/dp/224685461X
Posted by Waleed Al-Husseini on Tuesday, March 10, 2015


par : Caroline Merlin

2 commentaires:

  1. avoir "critiqué"...

    RépondreSupprimer
  2. Un palestinien athée passé par les prisons du ramas. Quel témoignage incroyable ! Quel puissance et quel récit de vie. Quel dommage que l'actualité rende ce livre encore plus indispensable.

    RépondreSupprimer

La voie de la raison Designed by La voie de la raison Copyright © waleed Al-Husseini

Fourni par Blogger.