Nouveautés

Une femme sans voile « ne doit pas s’étonner que des hommes abusent d’elle » Rachid Abou Houdeyfa

«Le hijab, c’est la pudeur de la femme. Et sans pudeur, la femme n’a pas d’honneur. Et si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les gens, que les frères, que les personnes qui font partie même des hommes, que ça soit des musulmans ou des non musulmans, abusent de cette femme-là.»

Comment une femme peut dire “moi je suis une femme avec beaucoup de pudeur” alors qu’elle sort de chez elle sans son hijab (voile islamique). Le hijab c’est la pudeur de la femme et sans pudeur la femme n’a pas d’honneur. Et si la femme sort sans honneur, ici qu’elle ne s’étonne pas que les gens, que les frères [musulmans, NDLR], que les hommes – que ça soit des musulmans ou des non-musulmans – abusent de cette femme là. Et la néglige, et l’utilise comme un objet.
Pour le prédicateur radical, protégé par la municipalité socialiste et le gouvernement central, si une femme est agressée sexuellement et violée, la responsabilité lui en incombe. Et non violeurs, “aux frères”

L’imâm Rachid Abou Houdeyfa est imâm de la mosquée Sunna de Brest et dirige le Centre Culturel et Islamique de Brest (CCIB), membre du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) ! Il a 198 000 musulmans qui aiment sa page Facebook, il est donc parfaitement représentatif des musulmans pratiquants.

Il dirige aussi l’école Al Amâna qui ” propose un cursus d’étude pour les enfants (5-15 ans) réparti sur 4 niveaux : maternelle, débutants, intermédiaires, avancés. “. La mairie socialiste de Brest a délivré le permis de construire pour cette école (voir Le Télégramme), le ministère de l’Intérieur n’y voit rien à redire. Fustiger l’islamisme dans les médias, et continuer à le soutenir localement pour conserver le vote musulman, stratégie cynique du PS est décrite dans une enquête de 320 pages, Ces Maires quoi courtisent l’islamisme (éditions Tatamis, 2015).






Encore un épisode du salafiste le plus célèbre du web, l'imam de Brest Rachid Abou Houdeyfa. Dans cette vidéo, se faisant une nouvelle fois passer pour un expert en conseils théologiques, il est en communication téléphonique (!) avec une enfant de 10 ans qui dit porter le voile depuis 1 an.
Celle ci affirme, sa mère à côté d'elle, qu'il s'agit de son "choix", et notre salafiste l'approuve, puisqu
'il "n'y a pas de contrainte en Islam".

Ce serait une preuve "qu'Allah aime" cette petite fille et sa famille. Mieux, elle serait "sur la voie du Paradis", et "un exemple pour les femmes qui ont l'âge de mettre le hijab mais en le font pas". Mais la vérité ne tarde pas à venir : bien qu'Houdeyfa s'en réjouisse, la jeune fille avoue le porter pour gagner des "hasanat", c'est à dire des points pour le Paradis... Il ne me semble pas qu'une enfant puisse inventer cela elle-même, son entourage l'a forcé à 9 ans à porter le hijab par un véritable chantage au Paradis.

La fin est tout aussi grotesque : la jeune fille dit ne pas demander aux autres jeunes filles de le porter elles-aussi, puis devant l'insistance de l'imam, se rétracte, et est de nouveau louée (ou plutôt le foulard dès 9 ans, on ne sait plus vraiment). Un tel prosélytisme religieux basé sur une enfant de 9 ans sous contrainte et chantage m'est insupportable.





3 commentaires:

  1. cette personne devrait etre liogée et renvoyé dans leur pays d origine meme si il est né en france

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si toutes les femmes balançaient ce chiffon ignoble et moche, les hommes n'auraient plus qu'à la fermer.

      Supprimer
  2. un homme digne sait tenir son sexe.

    RépondreSupprimer

La voie de la raison Designed by La voie de la raison Copyright © waleed Al-Husseini

Fourni par Blogger.