Nouveautés

L’athéisme progresse dans le monde musulman

, le

Une conférence internationale a été organisée fin juillet à Londres par le Conseil des ex-musulmans d’Angleterre, dénonçant notamment la condamnation à mort des « apostats » dans l’islam.
Sociologue, Houssame Bentabet achève une thèse sur « l’abandon de l’islam » chez les musulmans de France. Il explique l’essor de ce phénomène, mais aussi la discrétion à laquelle sont contraints les athées dans le monde musulman.



Quels sont les faits ?

« Le plus grand rassemblement d’ex-musulmans dans l’histoire. » C’est ainsi que le Conseil des ex-musulmans d’Angleterre (CEMB) qualifie la Conférence internationale sur la liberté de conscience et d'expression qu’il a organisée à Londres du 22 au 24 juillet. Des orateurs venant de trente pays avaient été invités à témoigner : principalement d’anciens musulmans, mais aussi des croyants s’affirmant comme homosexuels ou transgenres, ainsi que des libres-penseurs.

Le documentaire de la Norvégienne Deeyah Khan – Islam’s Non Believers (2016) – a été projeté, et les participants ont gonflé 99 ballons rouges en souvenir de 99 « victimes de la condamnation de l’apostasie ». Une résolution a été votée contre la déprogrammation d’une intervention du biologiste Richard Dawkins – spécialiste de la théorie de l’évolution – par une station de radio californienne en raison de propos jugés « offensants » pour les musulmans. Et une autre en soutien à l’Égyptien Ismail Mohamed, « ex-musulman » revendiqué, arrêté à l’aéroport du Caire alors qu’il se rendait à la

Quel est le contexte ?

« Ce rassemblement n’est pas une première, mais il est significatif », observe Houssame Bentabet, qui achève une thèse de sociologie sur « L’abandon de l’islam : de l’irréligiosité au reniement de la foi chez les musulmans de France ». Créée en 2007 en Grande-Bretagne par l’Iranienne Myriam Namazi, le Conseil des ex-musulmans a essaimé dans plusieurs pays d’Europe et même du monde musulman.

En France, il est piloté par Waleed Al-Husseini, d’origine palestinienne et auteur de Blasphémateur ! Les prisons d’Allah (Grasset, 2015) puis de Une trahison française (Ring Editions, mars 2017).  
« Sauf en Grande-Bretagne, où l’association est officielle, ces structures restent généralement informelles en raison des menaces de mort qui pèsent sur leurs membres et fonctionnent plutôt comme des réseaux », explique le sociologue, qui constate que – dans certains milieux et pays – « il reste plus difficile d’avouer son athéisme que son homosexualité ».


Dans sa thèse, le jeune sociologue tente d’expliquer les « processus » très divers par lesquels ces anciens croyants se distancient de l’islam. « Certains d’entre eux sont militants » et se battent contre la condamnation à mort des apostats. D’autres se présentent uniquement « comme des "libre penseurs" », sans renier officiellement l’islam. « D’autres encore refusent le terme "d’ex-musulmans" et souhaiteraient simplement vivre en paix comme athées ».

Quelle évolution ?

L’athéisme est indéniablement plus visible aujourd’hui qu’il y a cinq ou dix ans : les différentes branches du Conseil des ex-musulmans sont présentes sur les réseaux sociaux ou via une page Internet, en Égypte ou au Maroc. « Internet facilite énormément les connexions entre ex-musulmans du monde entier, souvent condamnés à la discrétion et à l’isolement », note Houssame Bentabet, qui a interrogé, pour sa thèse, un Afghan affichant « son islamité devant sa famille » mais qui « en réalité ne se sent plus musulman ».
D’où la difficulté de mesurer le phénomène. Dans un rapport publié pour l’Institut Montaigne ( « Un islam français est possible »), l’essayiste et banquier Hakim El Karoui constatait que 15% des personnes ayant au moins un parent musulman se déclaraient « non-musulmanes ». À l’inverse, 7,5 % d’autres se disaient musulmanes sans qu’un de leurs deux parents ne le soient. « Les trajectoires de "sortie" de la religion musulmane – ou de désaffiliation – apparaissent deux fois plus importantes que les trajectoires d’entrée ; prenant à rebours les représentations faisant de l’islam une religion attirant massivement des individus a priori éloignés de cette tradition », affirmait-il donc.


Depuis le début de ses travaux en 2014, Houssame Bentabet constate, lui, à quel point la situation a changé : « L’athéisme progresse et va continuer à progresser dans le monde musulman. Et cela commence à faire du bruit ».
« Le problème, c’est la condamnation à mort des apostats inscrite dans le droit musulman classique, sur laquelle s’accordent les quatre écoles juridiques sunnites et reprise dans la Constitution de certains pays majoritairement musulmans », souligne le sociologue. Cette condamnation s’appuie sur « au moins deux hadith (propos ou geste prêté par la tradition islamique au prophète de l’islam) considérés comme ’authentiques’, même s’ils contredisent plusieurs passages du Coran ».
Dans un article de 2015, L’athéisme face aux pays majoritairement musulmans, l’historien Dominique Avon constatait lui aussi la montée d’une « nouvelle génération d’athées dans le monde musulman », mais présentait aussi la diversité des outils utilisés pour contenir ou réprimer le phénomène.
La question doctrinale n’étant « pas tranchée », les « ex-musulmans » restent sous la menace d’un partisan – même isolé – de l’application de cette disposition.






13 commentaires:

  1. "Cette condamnation s’appuie sur « au moins deux hadith (propos ou geste prêté par la tradition islamique au prophète de l’islam) considérés comme ’authentiques’, même s’ils contredisent plusieurs passages du Coran».

    Mais bien sûr, des dizaines de milliers de juristes, de différentes écoles, sur plus de 1200 ans, ont tous décrété (et continuent, voir le projet de CP unifié de la Ligue arabe) la mort des apostats en se basant sur 2 hadiths contredits par le Coran...
    Pourquoi tant d'amateurisme? Ou de mensonges? Tous ces juristes connaissaient et connaissent le Coran par coeur. La seule différence avec les "réformistes" actuels réside dans l'absence de motifs de mentir. Il n'y aura jamais de consensus possible sur la liberté de religion dans une société où l'islam est à la fois toléré et connu. Et en laissant croire le contraire, vous TUEZ les apostats de l'islam aussi sûrement qu'en instaurant la charia médiévale.

    RépondreSupprimer
  2. Pensez-vous qu'il ne serait pas judicieux d'organiser une manifestation d'apostats de l'islam pour dénoncer cette idéologie de mort ?

    RépondreSupprimer


  3. -VOICI, CE QUE NOUS CONSEILLONS,

    -À TOUS CEUX QUI VEULENT EMBRASSÉS L'ISLAM :

    -ATTENTION :

    -L’Islam, ne vous contraint jamais d'embrasser​,

    -​la Religion Musulmane de force,

    -Vous Pouvez Rester tel que vous est :

    -​Athées,

    -​Chrétiens,

    -​Juifs,

    -​Paganisâtes,

    -​Idolâtres, etc...etc...

    -Mais si vous voulez Embrassé l’Islam,

    -​vous devez le faire par Conviction,

    -​et par Conviction Seule;

    -IL Vaudrais mieux rester tel que vous est,

    -Que d’ Embrasser l’Islam par :

    -​Orgueil,

    -​Cupidité,

    -​Compassion,

    -​Complaisance,

    -​ou par Stratagème;

    -Car Vouloir Sortir une fois que vous l’avez embrasser​,

    -Cette dernière est une des formes de l’Hypocrisie;

    -Attention on ne badine pas avec l’Islam,

    -Ou vous graviss​ez les échelons de la foi​,

    -​qui vous mènerons sain et sauf vers Dieu,

    -Ou vous descendr​ez les marches de la foi​,

    -​qui vous mènerons indubitablement vers la Géhenne.

    RépondreSupprimer

  4. -N’a jamais été Musulman,

    -Celui qui quitte L'ISLAM,

    -Pour une Autre Religion,

    -car un Musulman lorsqu’il embrasse l’Islam,

    -il le fait Uniquement par conviction,

    -et par conviction seule, il ne le fait :

    -ni par Hypocrisie,

    -ni par Compassion,

    -ni par Complaisance,

    -ni par Cupidité,

    -ni par Contrainte,

    -s’il ne le fait pas par Conviction,

    -ce n’est pas du tout un Musulman,

    -mais un Hypocrite et au sens propre du terme,

    -un Musulman une fois Convaincu,

    -ne Reniera jamais sa Religion,

    -Quitte a être écorché vif et mourir.

    RépondreSupprimer

  5. -La peine de mort pour apostasie​,

    -​N'est pas dans le Coran;

    -IL y a seulement une sanction après la mort.

    -La peine de mort pour apostasie​,

    -​Est bel et bien prévue dans les Hadith,

    -Mais elle ne prévaut qu'en cas de haute trahison.

    -C'est normal étant donné que la haute trahison,

    -En temps de guerre est punie de la peine de mort dans la plupart des pays.

    ​-Par contre,

    ​-​La peine de mort pour apostasie​,

    -Se trouve bel et bien dans la Bible !

    RépondreSupprimer
  6. -Apostasie dans la Bible.

    -L’apostat est puni de mort !

    -Dans l’Ancien Testament,

    -nous pouvons lire un passage très explicite quant au sort réservé à l’apostat.

    -“Il se trouvera peut-être au milieu de toi,

    -dans l'une des villes que l' Éternel, ton Dieu,

    -te donne, un homme ou une femme,

    -faisant ce qui est mal aux yeux de l' Éternel, ton Dieu,

    -et transgressant son alliance;

    -allant après d'autres dieux pour les servir,

    -et se prosterner devant eux,

    -après le soleil,

    -la lune,

    -ou toute l'armée des cieux.

    -Ce n'est point là ce que j'ai commandé.

    -Dès que tu en auras connaissance,

    -dès que tu l'auras appris,

    -tu feras avec soin des recherches.

    -La chose est-elle vraie,

    -le fait est-il établi,

    -cette abomination a-t-elle été commise en Israël,

    -alors tu feras venir à tes portes l'homme ou la femme,

    -qui sera coupable de cette mauvaise action,

    -et tu lapideras,

    -ou puniras de mort cet homme ou cette femme.

    -Celui qui mérite la mort sera exécuté,

    -sur la déposition de deux,

    -ou de trois témoins;

    -il ne sera pas mis à mort,

    -sur la déposition d'un seul témoin.

    -La main des témoins se lèvera la première sur lui pour le faire mourir,

    -et la main de tout le peuple ensuite.

    -Tu ôteras ainsi le mal du milieu de toi.”

    -(Deutéronome 17,2-7)

    RépondreSupprimer

  7. /-par la raison que la peine à appliquer est la mort.

    -Nous constatons que celui qui se tourne vers une autre religion,

    -doit être aussitôt tué selon l’ordre de Dieu,

    -sans aucune distinction qu’il soit homme ou femme !

    -En vouant un culte autre que le leur,

    -et en abandonnant leur religion,

    -ils se soumettent au châtiment suprême qu’est la mort!

    D’autres versets stipulent cette peine de mort pour l’apostat,

    -ou pour celui qui blasphème le nom de l’ Éternel.

    RépondreSupprimer

  8. /-“Si ton frère, fils de ta mère,

    -ou ton fils,

    -ou ta fille,

    -ou la femme,

    -qui repose sur ton sein,

    -ou ton ami qui est comme ta propre âme,

    -t'incite secrètement en disant :

    -Allons et servons d'autres dieux,

    -que toi ni tes pères n'avez connus,

    -d'entre les dieux des peuples qui vous entourent,

    -près de toi ou loin de toi,

    -d'un bout de la terre à l'autre,

    -tu ne lui céderas pas,

    -et tu ne l'écouteras pas;

    -ton œil sera sans, pitié pour lui,

    -tu n'auras pas compassion de lui,

    -et tu ne le couvriras pas.

    -Mais tu ne manqueras pas de le tuer;

    -ta main sera sur lui la première pour le faire mourir,

    -et la main de tout le peuple ensuite,

    -et tu l'assommeras de pierres et il mourra;

    -car il a cherché à t'entraîner loin de l' Éternel ton Dieu,

    -qui t'a tiré de la terre d'Egypte,

    -d'une maison de servitude.

    -Et tout Israël l'apprendra et craindra,

    -et on ne recommencera pas à commettre une telle mauvaise action au milieu de toi.”

    -(Deutéronome 13,6-11)

    RépondreSupprimer
  9. -En 804.

    -L'empereur chrétien Charlemagne,

    -convertit nombre de Saxons,

    -En leur proposant le choix suivant :

    -Se convertir au catholicisme,

    -ou avoir la tête coupée.

    -Plusieurs dizaines de milliers de têtes tombent,

    -Avec la bénédiction de l'église :

    -Les prêtres présents participent au jeu de l'empereur.

    RépondreSupprimer
  10. -En 1255.

    -Alphonse X le Sage,

    -Roi de Castille et de Léon,

    -Ordonne de brûler sur le bûcher tous les chrétiens,

    -Qui se convertiraient à l'Islam ou au judaïsme.

    RépondreSupprimer

  11. -​XIème - XIIème siècle :

    -Face à la croissance de la population en Europe,

    -L'Église propose une méthode de contrôle,

    -de la population "naturelle": les croisades.

    -L'appel à la croisade est lancé en 1095.

    -En 1099 Jérusalem est "libérée":

    -Lorsque les troupes croisées entrent dans la ville,

    -Le Gouverneur Musulman Se Rend Contre La Promesse,

    -Que La Population Civile Sera Épargnée.

    -Bien sûr, l'ensemble de la population,

    -(qui comprend essentiellement des juifs et des musulmans),

    -Est passée par les armes dans les heures qui suivent,

    -Mais les croisés ont pris soin de violer femmes et enfants,

    -Avant de les égorger,

    -Ou de leur ouvrir le ventre.

    -(-« Leurs petits enfants seront écrasés,

    -Et l’on fendra le ventre de leurs femmes».)

    -EXACTEMENT COMME DANS LA BIBLE :

    -(​Osée 13.16.)

    ​-On estime à 70000 le nombre de civils massacrés.

    -La dernière phase du massacre,

    -se joue dans les synagogues,

    -et mosquées de la ville,

    -Où les habitants terrifiés se sont réfugiés :

    -ils espèrent que le caractère religieux des lieux,

    -pourrait inspirer les pieux croisés à la clémence.

    -Il n'en est bien sûr rien :

    -Les croisés entrent,

    -et transforment les lieux de cultes en de vastes charniers.

    -Le massacre des milliers de civils agglutinés,

    -dans la grande mosquée de l'esplanade du temple,

    -durera plusieurs heures.

    -"Tout ce qui respire" dans la ville a été tué,

    -EXACTEMENT COMME DANS LA BIBLE :

    -( ils frappèrent du tranchant de l’épée tous les hommes,

    -jusqu’à ce qu’ils les eussent détruits,

    -Sans rien laisser de ce qui respirait. »

    -Josué 11.14.

    -Reportent avec fierté les commandants des croisés.

    RépondreSupprimer

  12. -ET UN TÉMOIN DE LA FAMILLE DE CELLE-CI,

    -TÉMOIGNA :

    -3 octobre 1502.

    -Vasco de Gama fait brûler vifs des femmes,

    -et des enfants revenant de La Mecque.

    -Par vengeance,

    -le navigateur incendie le navire de riches pèlerins musulmans,

    -retournant à Calicut, en Inde.

    -PAR FRÉDÉRIC LEWINO ET GWENDOLINE DOS SANTOS

    -Publié le 02/10/2012 à 23:59 | Le Point.fr

    -C'est l'une des pages les plus sombres,

    -de la découverte des Indes par le Portugal.

    -Lors de sa deuxième expédition dans l'océan Indien,

    -à la tête de la quatrième armada,

    -Vasco de Gama,

    -ordonne un massacre qui vaut bien celui des Islamistes :

    -il met le feu à un navire de pèlerins de retour de La Mecque,

    -avec femmes et enfants à bord.

    -Il y a plusieurs centaines de victimes.

    -Du reste, ce massacre gratuit est condamné,

    -par la majorité de ses lieutenants.

    -C'est "un jour dont je me souviendrai toute ma vie",

    -écrit Thomé Lopes, un des chroniqueurs de l'expédition

    http://www.lepoint.fr/images/2012/10/03/2319554lp-2319555-article-jpg_3813545_660x281.jpg

    RépondreSupprimer

  13. -Tomás de Torquemada :

    -Tomás de Torquemada était le Grand Inquisiteur d'Espagne,

    -qui a effectivement établi l'Inquisition espagnole le 1er novembre 1478.

    -Le tribunal était dirigé par la monarchie espagnole pour éliminer toute personne,

    -qu'ils croyaient constituer une menace pour l'Église catholique en Espagne.

    -L'Inquisition a conduit à la mort,

    -à la torture,

    -et au viol de milliers,

    -généralement sans preuve.

    -Torquemada ordonne aux Juifs d'être torturés ou tués,

    -en inventant plusieurs techniques de torture spécifiques pour eux.

    -Les gens ont été torturés au moyen de brûlures,

    -d'étouffements,

    -et de famines,

    -et ont souvent été forcés d'abandonner leurs propriétés.

    -Les schémas de torture spécifiques comprenaient :

    -la garrucha (tirant les bras et les jambes d'un prisonnier de leurs douilles),

    -la toca (l'eau a été forcée dans la gorge de la victime),

    -et le porto (cordons serrés attachés autour de la victime pour empêcher le sang de couler).

    -De Torquemada est censé avoir présidé les tueries de 30 000 personnes,

    -et avoir influencé l'exil de 200 000 à 300 000 juifs ou musulmans,

    -qui n'ont pas embrassé le christianisme de l'Espagne.

    -Après toutes ses atrocités,

    -Torquemada est mort de vieillesse en 1498.

    http://all-that-is-interesting.com/wordpress/wp-content/uploads/2014/06/biggest-psycho-tomas-de-torquemada.jpg

    RépondreSupprimer

La voie de la raison Designed by La voie de la raison Copyright © waleed Al-Husseini

Fourni par Blogger.